Approfondir Agir actualités Home

Irréductibles, les rencontres

Irréductibles, un cycle de rencontres organisées par ZEA et le Télégraphe.
Partout en France, des femmes et des hommes s'engagent pour défendre le bien commun et gagnent des batailles qui semblaient perdues d'avance.
Venez les rencontrer au Télégraphe à Toulon !
Prochaines dates à lire ci dessous

keyboard_arrow_right lire la suite

__

2 FEV 2023

Charles Braine : Ingénieur agronome spécialisé en gestion des pêches, Charles Braine a travaillé dans toute la filière pêche depuis 20 ans. Tantôt mareyeur, tantôt activiste, son but est de sensibiliser les français.e.s à la consommation durable de produits de la mer. Par la suite diplômé Capitaine, il devient patron pêcheur artisan sur un petit navire, et développe une approche écologique et minimaliste de la pêche : un impact limité de son activité, et une meilleure valorisation de ses produits. Fort de son expérience, il crée la Plateforme Petite Pêche, un projet de navire de pêche éco-conçu et vertueux. Par la suite, il devient directeur de l’association Bretagne Vivante, gérant les réserves naturelles bretonnes. Il fonde enfin l’association Pleine Mer, dont il est aujourd’hui toujours président, promouvant la vente directe de produits de la pêche, et luttant contre la pêche industrielle.

Nayla Ajaltouni : Diplômée en Économie du développement, Nayla Ajaltouni travaille depuis une vingtaine d’année dans le secteur de la solidarité internationale, au service du plaidoyer d’ONG de développement ou de défense des droits humains, de pilotage stratégiques de campagnes nationales et au sein de réseaux internationaux. Elle est depuis 2007 déléguée générale du Collectif Ethique sur l’étiquette. Regroupant une quinzaine d'organisations, ONG et syndicats, le Collectif défend les droits humains au travail dans les chaînes de sous-traitance mondialisées du textile-habillement, et un encadrement contraignant de l’activité des multinationales. Nayla a été l’une des artisanes de la loi française sur le devoir de vigilance des multinationales.

__

19 JAN 2023

Anne-Lise Carlo est réalisatrice et journaliste, elle collabore au journal Le Monde sur des problématiques d'habitat durables et de tourisme. La websérie documentaire Urbex Rouge qu’elle a réalisée en Europe de l’Est pour Arte en 2019 raconte sa passion pour les bâtiments d’architecture brutalistes et les lieux aux utopies perdues. Toxic Tour, sa dernière websérie documentaire pour la chaîne TV Arte (2022), retrace six écocides à travers l'Europe illustrant la transformation du paysage due à la pollution. Des pollutions esthétiques qui questionnent notre rapport au monde à la beauté et que nous aurons l'occasion de mettre en discussion au Telegraphe lors de sa venue.

__

6 JAN 2023

Engagé dans différents mouvements d'éducation populaire depuis 25 ans, formateur en intervention sociale, formé au développement du pouvoir d'agir des habitants, co-initiateur et co-animateur de la liste collégiale et participative de Saillans, ... Dès 2015, Tristan Rechid témoigne d'une belle aventure municipale et forme plus de deux cents collectifs aux outils d’Intelligence Collective et à la Gouvernance Partagée. Il a effectué un tour de France pour promouvoir l’émergence de listes participatives en vue des élections municipales de 2020. Tristan a co fondé une coopérative, Fréquence Commune, qui accompagne et forme des centaines d'élus qui s'engagent au quotidien dans des expérimentations démocratiques majeures. Dans ce marasme politique ambiant, Tristan viendra nous raconter l'histoire de toutes ces femmes et ces hommes qui réinventent la manière de faire de la démocratie à partir du local. 

"La démocratie ne renvoie pas à un système où le peuple délibère directement en assemblée, mais à un système où les citoyens n’ont guère que le droit de désigner périodiquement leurs représentants par voie électorale.
 Estimer que dans une société bien ordonnée les décisions doivent être prises par les membres de l’élite les mieux éduqués, seuls à même de prendre les bonnes décisions en faveur de l’intérêt général est en soi une démarche aristocratique. Dans les régimes modernes, issus des révolutions américaine et française, c’est simplement une aristocratie élective qui a remplacé l’aristocratie héréditaire.
 Que faire, une fois que l’on a pris conscience de ce retournement sémantique ? Il nous revient peut-être tout d’abord de renoncer à l’utilisation du terme de démocratie pour qualifier notre système représentatif oligarchique, et d’appeler celui-ci par ce qu’il est vraiment. Mais le terme de démocratie n’est peut-être pas à abandonner pour autant. Son sens a été dévoyé pour coller à la réalité du système en vigueur. À nous de faire évoluer le système en cours pour le faire coller au sens véritable du mot démocratie."

  • Tristan Rechid

__

8 DEC 2022
Muriel André-Petident a longtemps été journaliste, puis reporter et chroniqueuse pour Radio France. Réalisatrice de collectages sonores et de séries documentaires radiophoniques, elle a aussi co-écrit deux ouvrages édités au Cherche Midi et aux Éditions du Félin.

À force de parcourir les chemins, de voir les gens travailler, de découvrir les métiers, la nature, peu à peu la vie l'a portée vers d'autres horizons. Elle travaille depuis 15 dans la ferme avec son compagnon, paysan- éleveur.

"Chaque jour est enchanteur à la campagne avec ce rapport au temps inversé, totalement dépendant de l'environnement, les animaux, la nature. Le métier de paysan est passionnant et envoûtant. Mais avec la prédation du capitalisme, avec le colonialisme engendré par une politique agricole destructrice au service des lobbies de l'agro - industrie et de l'agro -alimentaire, chaque jour est aussi une lutte pour exister, se réapproprier son territoire , travailler dignement, protéger l’environnement , prendre soin du vivant …"

  • Muriel André-Petident

Sa vie de paysanne est ponctuée par des luttes pour tenter de construire un monde plus juste : 
Porte parole d'Adret Morvan dans la lutte contre le projet "Erscia" , Conférencière gesticulante: "fermiers vos gueules " l'agriculture paysanne une zone à défendre, avec l'Ardeur, présidée par Bernard Friot 
Auteure de la tribune "ça sent le sapin " à propos des pollutions engendrées par les cultures de sapins de noël Sociétaire du groupement forestier "le chat sauvage" pour préserver les forêts de feuillus des coupes rases. 

__

24 NOV 2022
Pauline Boyer est une activiste climat engagée avec Alternatiba, écoféministe, chargée de campagne Transition énergétique pour Greenpeace, co-autrice avec Johann Naessens du Manifeste pour la non-violence. Elle est directrice de publication de la revue Alternatives Non-Violentes dont elle est membre depuis plusieurs années de manière à allier le terrain à la théorie et l'histoire des luttes. 

Pauline nous présentera le Manifeste pour la non-violence, axé sur les stratégies de luttes non-violentes, convoquant l'histoire ainsi que les luttes existantes aujourd'hui tout autour du globe. Elle vous proposera une discussion autour de la question suivante : pourquoi revendiquer la non-violence et inscrire nos luttes dans cette stratégie, dans un monde où la violence est assimilée à la force ?